Lumière

Le cinéma de Jeanne Moreau

Lumière

France · 1976 · 102' · DC 12 (16)

De Jeanne Moreau

Avec Jeanne Moreau, Lucia Bosè, Francine Racette, Caroline Cartier

Présenté par Jean-Claude Moireau, biographe de Jeanne Moreau et photographe de plateau, le 30 mai. Copie restaurée.
Quatre amies comédiennes passent en revue les questionnements qui les animent à la fois en tant que femmes et en tant qu'actrices... Encouragée notamment par Orson Welles à passer derrière la caméra, Jeanne Moreau jette dans ce premier long métrage au titre évocateur un éclairage personnel sur le milieu du cinéma en illuminant ses charmes et ses zones d'ombre. «La forme compte autant que le fond, c'est incontestable. Les images sont belles et sobres, jamais violentes, jamais heurtées. Et toujours le jeu des lumières vient ponctuer dialogues et situations (...). Utilisant cette manière, Jeanne Moreau a su exprimer la découverte de rapports riches et profonds entre les êtres. Et un dîner intime, où tous les gestes sont tendresse, en dit plus que toutes les scènes érotiques à la mode» (Monique Portal, Jeune Cinéma, 1976).

Séance(s)

Je 30 mai 2024 CAP 2 20:30 Ve 14 juin 2024 CAP 2 17:30

Evénement

Soirée spéciale avec Lumière de Jeanne Moreau

Jeudi 30 mai à 20:30

Le premier film de Jeanne Moreau, Lumière (1976), se distingue d’autres œuvres cinématographiques dont le sujet est aussi le cinéma parce que le regard de celle qui le réalise est celui d’une actrice qui capte, de l’intérieur, des observations inhabituelles. Le fascinant microcosme des actrices et acteurs reste souvent incompréhensible aux yeux des profanes et le risque est grand pour eux de ne percevoir que la surface des êtres... et celle du film, alors qu’une dimension plus profonde le traverse. Jeanne Moreau essaie ici de traduire la difficulté de la relation avec autrui, accrue sans doute dans un métier qui exacerbe les passions et accélère le temps. A considérer les multiples occasions où il joue la comédie, on pense parfois que l’acteur ment. Elle nous dit que non, que c’est une idée reçue. La vie est sa meilleure école, il y puise sa force, son authenticité et son travail est de tous les instants. Elle a d’ailleurs souvent clamé: «L’acteur recrée en revivant des émotions. Pour cela il ne peut qu’être vrai!»

Jean-Claude Moireau, biographe de Jeanne Moreau et photographe de plateau

Cycles du film