N’attendez pas trop de la fin du monde

Rétrospective Radu Jude

Sorties et ressorties (mai et juin)

N’attendez pas trop de la fin du monde

(Nu aștepta prea mult de la sfârșitul lumii)

Roumanie, France, Luxembourg, Croatie · 2023 · 163' · v.o. s-t fr. · DC 16 (16)

De Radu Jude

Avec Ilinca Manolache, Ovidiu Pîrșan, Nina Hoss

En avant-première et en présence du coproducteur. Séances supplémentaires les 3, 4, 5, 7, 9, 10, 11, 16, 18 et 19 mai.
Angela, assistante de production, parcourt Bucarest pour le casting d’une publicité préventive sur la sécurité au travail commandée par une multinationale. Elle fait différentes rencontres: entrepreneurs, harceleurs, personnes avec de graves handicaps, partenaires sexuels, son avatar digital, un chat et même l’horloge du Chapelier Fou... Un film politique qui brosse le portrait au vitriol du capitalisme néolibéral. «Montage expérimental, installation performative (...): l’esthétique judienne puise décidément sa vitalité dans sa manière de télescoper des influences diverses pour inventer une forme qui pourtant ne ressemble à aucune autre, à la fois gloutonne, acerbe et bizarrement racée» (José Morel, www.critikat.com, 2024).

Séance(s)

Je 2 mai 2024 CAP 1 19:00 Ve 3 mai 2024 CAP 1 20:00 Sa 4 mai 2024 CAP 2 20:00 Di 5 mai 2024 CAP 2 17:00 Ma 7 mai 2024 CAP 2 14:30 Je 9 mai 2024 CAP 1 20:00 Ve 10 mai 2024 CAP 2 14:30 Sa 11 mai 2024 CAP 2 20:00 Je 16 mai 2024 CAP 2 14:30 Sa 18 mai 2024 CAP 2 20:00 Di 19 mai 2024 CAP 1 17:30

Evénement

Avant-première: N’attendez pas trop de la fin du monde de Radu Jude

Jeudi 2 mai à 19:00

Mon film est composé de deux histoires principales, sur le thème de l’exploitation, autour desquelles en gravitent d’autres; ou du moins des images et des sons qui permettent aux spectatrices et spectateurs d’en imaginer d’autres. (...) Il me semble que la structure, l’architecture du récit est aussi importante que le récit lui-même. Je peux résumer le film par une citation de Jacques Rivette: «Le cinéma est, fondamentalement, art descriptif et didactique: les deux se lient. Ce n’est que par un hasard de l’histoire que la forme du récit lui est devenue comme consubstantielle. Sa vocation véritable est l’essai: c’est-à-dire la mise en ordre descriptive de la réalité, la révélation des relations, liaisons et concordances des divers phénomènes». C’est cela que j’ai essayé de faire dans ce film, avec les moyens dont je disposais. Connecter plusieurs récits (sur l’exploitation, la mort, les images), plusieurs genres (road-movie, comédie, film de montage, documentaire), plusieurs types d’humour (du plus simple au plus raffiné) et plusieurs stratégies au niveau de l’esthétique, que le public appréciera ou détestera, voire les deux.

Radu Jude

Biographie(s)

Radu Jude

Radu Jude

Né en Roumanie en 1977, Radu Jude se forme à la réalisation à l’Université de Bucarest. Puis, il fait ses classes comme assistant- réalisateur, notamment sur Amen de Costa-Gavras (2002). Il signe quelques courts métrages, avant de s’attaquer à son premier long métrage La Fille la plus heureuse du monde (2009). Il réalise ensuite Papa vient dimanche (2012), ainsi que deux films courts sélectionnés à Cannes. Aferim! (2015) remporte l’Ours d’argent de la meilleure mise en scène à Berlin, et Cœurs cicatrisés (2016) gagne le Léopard d’argent et le Prix spécial du jury à Locarno. En 2016, il met en scène au Théâtre National à Timișoara les Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman. Bad Luck Banging or Loony Porn (2021) remporte l’Ours d’or du meilleur film au Festival de Berlin.

Cycles du film

Sorties et ressorties (mai et juin)